porter le chapeau avec science

Publié le par l'homnivore singulière

Michel-Eugène Chevreul (1786-1889) est un chimiste français connu pour sa contribution à la théorie des couleurs.

Il s’est fait connaître des peintres pour sa loi du contraste simultané des couleurs  ; en 1839, il fait paraître son essai De la loi du contraste simultané des couleurs. Il y montre qu’une couleur donne à une couleur avoisinante une nuance complémentaire dans le ton : les complémentaires s’éclairent mutuellement et les couleurs non-complémentaires paraissent ”salies”, comme lorsqu’un jaune placé près d’un vert prend une nuance violette. L’ouvrage de Chevreul était connu d'Eugène Delacroix et marqua Seurat et les Impressionistes.
Voici ce que quelques coquettes en ont déduit sur l'art de porter un chapeau:

un chapeau noir à plumes ou à fleurs blanches ou roses, ou rouges, convient aux blondes.

il ne messied pas aux brunes, mais sans etre d'un aussi bon effet. celles-ci peuvent ajouter des fleurs ou des plumes orangées ou jaunes.

le chapeau blanc mat ne conviens qu'au carnations blanches ou rosées.

la brune qui risque le chapeau bleu ne peut se passer d'accessoires orangés ou jaunes.

le chapeau vert fait valoir les carnations blanches ou doucement roses.

le chapeau rose ne doit pas avoisiner la peau, il doit en être séparé par les cheveux ou par une garniture blanche, ou mieux verte.

un chapeau violet est défavorable aux carnations brunes.

la nuance  du chapeau doit être assortie à celle de la robe ou à celle des chaussures.

Alors mesdames, mesdemoiselles et sieurs coquets, merci de prendre en compte ces savants conseils avant d'aller bille en tête chez Mlle Ablin !



(source wikipédia)

Publié dans styles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article